enfants-de-conjoint.jpg

Comment se comporter avec les enfants de son conjoint ?



Lorsque dans un couple, l’un des partenaires a déjà des enfants d’une histoire précédente, il est nécessaire de trouver un nouvel équilibre. Un équilibre entre adultes, mais aussi un équilibre avec les enfants, qui peuvent avoir du mal à accepter le nouveau conjoint de leur mère ou de leur père. Les familles recomposées sont assez fréquentes aujourd’hui pour que cette expression nous ramène à autre chose qu’à Cendrillon, sa marâtre et ses deux vilaines demi-sœurs. Pour autant, l’arrivée d’un nouveau conjoint n’est pas toujours facile, et son « acceptation » au sein de la famille peut prendre du temps.

Trouver sa place

Pour trouver un équilibre dans cette nouvelle configuration, il est nécessaire de trouver sa place, celle qui convient au nouveau conjoint, et qui est acceptée par les enfants. Il ne faut pas empiéter sur le rôle et les prérogatives du parent et trouver la bonne distance, la bonne relation avec les enfants. Que l’on ait envie de rester à distance justement, dans le rôle d’un copain, qui n’exerce pas d’autorité directe sur les enfants, ou qu’on ait des ambitions d’éducateur, cette place doit être inventée avec les enfants.

Les obstacles à considérer

Trouver sa place nécessite d’établir un lien direct avec les enfants, qui ne passe pas par leur parent. Il est évident que le beau-père ou la belle-mère ne remplacera pas l’autre parent, c’est une direction à abandonner d’emblée. Avec les jeunes enfants, un lien affectif est assez facile à établir : ils demandent de l’attention et de la tendresse, et sont rarement dans une opposition assez forte pour empêcher ce lien de se développer. Avec les adolescents, c’est plus délicat, leur besoin d’autonomie peut aller à l’encontre de la volonté du nouveau conjoint d’établir un lien avec eux, lien qui sera perçu comme une autre autorité potentielle. Et ils peuvent projeter leur désir d’opposition sur le nouveau compagnon de leur parent. Au quotidien, il est donc nécessaire que le parent soutienne le nouveau conjoint dans sa volonté de se faire accepter et dans l’établissement de nouvelles règles. S’il existe encore de gros conflits entre les deux parents des enfants, ceux-ci peuvent le ressentir et percevoir le nouveau compagnon de leur mère et/ou de leur père comme un intrus, qui vient semer la zizanie entre ses parents. D’autant plus si la séparation est récente ou que l’un des parents a quitté l’autre pour être en couple avec son nouveau compagnon. Il faut donc laisser du temps aux enfants pour qu’ils parviennent à se faire progressivement à l’idée d’une nouvelle famille.

enfants de conjoint

Les principes à respecter

Pour éviter que le lien avec les enfants de votre compagnon soit conflictuel, quelques principes à respecter : évitez de vous installer dans le logement dans lequel les enfants ont vécu avec leur père et leur mère, ou réaménagez l’espace en consultant les enfants. N’essayez pas de prendre la place du parent absent, en termes d’autorité ou d’affection. Et définissez avec votre conjoint des règles de vie communes, sans bouleverser totalement le quotidien des enfants, pour qu’ils s’adaptent plus facilement. Restez vous-même, et ne forcez pas les enfants à vous parler, à vous confier leurs secrets, il vous faut du temps pour vous apprivoiser mutuellement. Il est important que les enfants comprennent que le nouveau couple formé est solide, et que leur opposition ne le remet pas en question. Pour cette raison, il est primordial que ce couple prenne le temps de se construire, pour ensuite intégrer les enfants à leur relation.